EMMANUELLE LEMETAIS 

La peinture d'Emmanuelle Lemetais, c'est d'abord un trait sûr appliqué à une observation concentrée du réel. La perspective y devient un enjeu : et à travers la variété des angles de vue qui rendent l'approche du sujet parfois complexe dans sa réalisation, nait la profondeur du tableau. Emmanuelle a parfaitement intégré les lois picturales de la perspective occidentale dont elle développe le travail dans ses vues urbaines où ses paysages habités. 

Mais si la ligne est primordiale, cependant elle naît de la couleur. Elle se décline en petits segments vifs et colorés précis qui parfois se changent en aplats puis reviennent au trait. Le trait recherché n'est pas tracé, il est manifesté par les couleurs que la peintre superpose. Tout son art consiste à le faire jaillir sans perdre en précision. Le résultat est dynamique : la pierre, la feuille, le bois, la brique, l'ardoise, la terre, l'herbe rase : tout prend vie. 

Enfin, il y a, explosant aux yeux, les couleurs d'Emmanuelle Lemetais, signature reconnaissable de sa production. D'abord, c'est une palette particulière où, quelque soit la tonalité de l'ensemble et même lorsque les couleurs froides y dominent, les rouges, les roses, les bordeaux, les prunes, les orangés viennent répandre la chaleur réconfortante de leurs présences. La couleur est première : elle est la base sur laquelle l'artiste travaille.

Ce n'est plus la lumière blanche qui éclaire les façades, c'est la lumière décomposée en une infinité d'éclats. Et l'œuvre semble miroiter. Cette décomposition de la lumière crée une distance entre le réel et sa représentation, de l'ordre du spirituel.
La peinture d'Emmanuelle est une peinture qui va au-delà de la lumière, car la lumière n'y est pas abolie mais elle est décomposée pour révéler le monde. 

Sa peinture alors s'apparente au vitrail dont elle offre les mêmes feux que ceux dont le soleil vient embraser les verrières colorées des cathédrales lorsqu'il les traverse. Ce rayonnement fugace que le spectateur reçoit toujours comme un cadeau lorsque les vitraux s'éclairent, Emmanuelle a su le saisir et le transposer dans la peinture. Chacune de ses toiles est ainsi, au delà de la fidélité au réel : l'histoire d'un miroitement où le spectateur peut transformer son observation en méditation, sans craindre de le voir disparaître.
Et la lumière, chez Emmanuelle Lemetais, suspend le temps et embellit l'objet de sa beauté cachée : celle de son arc-en-ciel.

Ses oeuvres


Retour à l'accueil