RALUCA VULCAN

    Née en Roumanie, dans une famille de médecins, Raluca Vulcan s’est passionnée pour le dessin dès sa plus tendre enfance et, à 5 ans, réalisait déjà des portraits ressemblants et expressifs. Malgré cela, comme ses parents la destinaient à une carrière médicale, elle n’a reçu aucune formation artistique avant l’âge de 19 ans.
 Après le bac, elle a quitté la Roumanie, où les possibilités de choisir sa voie étaient très limitées, pour venir suivre en France les cours d’une école de publicité. Elle a ensuite débuté dans le monde du travail comme graphiste-maquettiste, puis infographiste dans le jeu vidéo. Parallèlement, pour satisfaire son besoin de dessiner, elle réalisait des croquis dans le métro.
 Il y a quelques années, après un fort attrait pour la sculpture, Raluca a choisi de risquer le tout pour le tout, en renonçant au travail en entreprise, et de gagner sa liberté en commençant une carrière d’artiste peintre.
Raluca, sait d’ores et déjà que, toute sa vie, elle poursuivra dans la voie de la peinture.
​-          Raluca s’est orientée vers le nu et le portrait, parce qu’elle veut exprimer la vie, le mouvement, l’expressivité d’un corps ou d’un visage.

Elle se trouve à l’aise pour traduire dans la spontanéité du geste, expression du corps et, parfois, de l’âme. D’où l’importance, dans ses œuvres, du dessin, duquel naissent ce mouvement et ce dynamisme.

D’emblée on est séduit par la fluidité de la pâte, la transparence de l’atmosphère. La lumière caresse un dos, un visage, une cuisse, souligne la tendre carnation de la chair et chaque modèle possède une expression personnelle où se devinent sérénité, réflexion ou bonheur de l’instant, à savourer intérieurement.

L’harmonie puissante et lumineuse des couleurs, appliquées avec une vigueur qui n’exclut pas la subtilité, s’y ajoute pour conférer à l’ensemble une force saisissante.
Au final une sensualité poétique résumée en une formule : " des femmes fleuries".
 Elle réalise ses œuvres sur toile ou carton fin gris, parfois préalablement traité avec des taches d’encre diluée, pour suggérer la transparence de l’air et pour mieux mettre en relief le personnage, qu’elle exécute en menant simultanément, devant son modèle, le dessin, à la pierre noire, à la sanguine ou au pastel sec, et la peinture à l’acrylique.

Un fond ou de fines taches ou des motifs viennent parfois compléter le dessin. Unissant réalité et poésie dans les couleurs, son œuvre affirme une réelle authenticité

Ses oeuvres

Retour à l'accueil